Le feu et la viande (1) : Une légende urbaine ?

« L’idée que la viande ait été essentielle
à notre développement intellectuel est une légende urbaine.
Ce qui a aidé au développement du cerveau,
c’est la découverte du feu »

(ce billet fait suite au billet inaugural de ce blog)

Il y a plusieurs millions d’années, le cerveau des lointains ancêtres d’Homo sapiens se met à évoluer, à grandir et se complexifier. D’abord lente, cette évolution accélère sensiblement il y a 2 ou 3 millions d’années, pour se terminer il y a quelques dizaines de milliers d’années. Les causes de cette évolution sont multiples et discutées, mais une chose est certaine : le cerveau est un organe extrêmement gourmand en ressources diverses, et cet énorme cerveau qui est le nôtre, il a bien fallu le construire et l’alimenter. Or, il semble bien que l’alimentation à base de végétaux crus de nos lointains ancêtres australopithèques ait été beaucoup trop pauvre pour fournir les ressources nécessaires à ce résultat, en quantité et en qualité suffisantes. Il y a donc, parmi les paléoanthropologues, un consensus assez clair sur le fait qu’une ou plusieurs évolutions alimentaires ont permis à la lignée humaine d’accéder à une alimentation beaucoup plus riche que celle de ses ancêtres, suffisamment riche pour permettre cette extraordinaire évolution. Continuer à lire … « Le feu et la viande (1) : Une légende urbaine ? »

Pas si « nus »

« Or Epiméthée, dont la sagesse était imparfaite,
avait déjà dépensé, sans y prendre garde,
toutes les facultés en faveur des animaux,
et il lui restait encore à pourvoir l’espèce humaine,
pour laquelle, faute d’équipement, il ne savait que faire.
Dans cet embarras, survient Prométhée pour inspecter le travail.
Celui-ci voit toutes les autres races harmonieusement équipées,
et l’homme nu, sans chaussures, sans couvertures, sans armes.
Et le jour marqué par le destin était venu,
où il fallait que l’homme sortît de la terre pour paraître à la lumière. Continuer à lire … « Pas si « nus » »

Duel au coin du feu

Sur un plateau télé, un antispéciste et un mangeur de viande s’affrontent.

– Au paléolithique, la consommation de viande a été essentielle
à notre développement intellectuel, affirme le premier.
– C’est une légende urbaine ! Ce n’est pas la viande, mais le feu, qui,
en rendant les nutriments des végétaux plus disponibles,
a permis de mieux alimenter notre cerveau, répond le second.[1]

Continuer à lire … « Duel au coin du feu »